AMA ETC, LE MULTI-MARQUES POUR ENFANT RESPONSABLE

AMA ETC, LE MULTI-MARQUES POUR ENFANT RESPONSABLE

Alala, je ne vanterais jamais assez les louanges d’Instagram, véritable mine de pépites de marques responsables ! Maman de deux adorables petits démons de 4 et 2 ans, je cherche sans cesse des marques correspondant aux critères éthiques et environnementales que je me suis fixée. Ainsi j’ai découvert le site de vente en ligne Ama etc., sorte de Smallable dédié à la mode enfant responsable.

AMA_ETC_2

Comme bien souvent dans les histoires de marques de mode enfant, Ama etc. a vu le jour parce qu’une maman souhaitait offrir le meilleur pour son enfant. Tout démarre d’une prise de conscience et d’une envie de mieux consommer. C’est la raison pour laquelle, Amaryllis, maman parisienne a décidé de créer un concept store sélectif pour mettre en avant des marques qui s’engagent à produire en respectant les hommes et l’environnement, qui proposent une démarche éco-responsable, éthique et durable. 

AMA_ETC_1

Sur le site, on trouve une sélection de créateurs de vêtements (de 0 à 8 ans), accessoires, jouets, soins adaptés aux petits,… Ils répondent tous aux critères et valeurs responsables d’Amaryllis. Les marques proviennent d’un peu partout : Europe, avec notamment pas mal de marques scandinaves, anglaises et françaises (dont Poudre Organic dont je vous avait déjà parlé ici), mais également d’Argentine ou Etats-Unis. Afin de discerner les valeurs de chacune, Ama etc. a mis en place un code de pictogrammes, reprenant les caractéristiques de production des marques :

Le site est très agréable, les produits bien présentés, et les prix, qui varient selon les marques, restent tout à fait accessibles. Je vous le recommande chaleureusement, c’est une superbe découverte. Je souhaite à Ama etc. autant de succès que Smallable !

Crédits photos : Ama etc., Minois, Minimalisma, Cam Cam, Briar Handmade, Amy and Ivor

A KIND OF GUISE, STRUCTURE ET ÉLÉGANCE MADE IN GERMANY

A KIND OF GUISE, STRUCTURE ET ÉLÉGANCE MADE IN GERMANY

Coup de cœur pour A Kind of Guise ! Créé en 2009 à Munich par le couple Yasar Ceviker et Susi Streich, la marque allemande propose des collections pour hommes et femmes de vêtements sobres et élégants dans des matières et finitions luxueuses.

Étudiants, Yasar et Susi se lancent dans la fabrication d’un sac en cuir. Très vite, leurs potes leur passent commandes et les sacs partent comme des petits pains. Ils se propulsent alors dans l’aventure A Kinf of Guise, avec comme point de départ de développer les savoirs-faire locaux. Très vite, ils étendent leurs créations au prêt-à-porter, et l’idée de créer un vestiaire moderne qualitatif en choisissant avec soin les matières utilisées s’impose à eux. Ainsi, si les coupes semblent basiques, les tissus sont très travaillés et les modèles parfaitement finis. La sélection des matériaux s’effectue à la main auprès de tisserands traditionnels de grande réputation. Pour la prochaine collection homme automne-hiver 2017, les matières proviennent d’Allemagne ou d’Italie. La qualité européenne est donc garantie.

A_KIND_OF_GUISE_V3

Ensuite, la confection des vêtements est faite en Allemagne par des artisans locaux spécialisés. La qualité allemande, souvent mise en avant dans les publicités, ne faillit pas à sa réputation, les produits sont de très belle facture. Si l’entreprise ne cesse de grossir, A Kind of Guise garde comme ligne directrice une production locale. La marque collabore aujourd’hui avec 16 fournisseurs, minutieusement sélectionnés. Elle tire une grande fierté de son « Made in Germany ».

A_KIND_OF_GUISE_V2

Les collections de la marque sont vendus en France chez Centre Commercial. On peut également commander via l’e-shop de la marque. En terme de prix, on est sûr des tarifs équivalent à une maison telle qu’APC, mais avec la garantie d’une fabrication européenne.

La collection femme n’est pas encore sortie dans son intégralité, j’ai hâte de savoir si l’on retrouvera l’équivalent féminin du T-Shirt Toshio, qui a l’air complètement doux et confortable ! À suivre donc.

 

Crédits photo : A Kind of Guise

CÔME : FINI LE DUALISME MODE ET ETHIQUE !

CÔME : FINI LE DUALISME MODE ET ETHIQUE !

Quand je parle de mode responsable, nombreuses sont les personnes qui me rétorquent que les jeunes sont nés avec la fast-fashion et qu’ils n’en sortiront pas. Or je constate que les nouvelles générations sont très concernées par les conditions sociales des travailleurs textiles, ainsi que par la qualité des produits.  Ainsi, portant ses valeurs, Clémence et Matthieu Dru, frère et soeur, se lancent en 2014 dans l’aventure du prêt-à-porter. À seulement 25 ans, Clémence fraîchement diplômée d’école de mode souhaite créer sa marque. Matthieu, 23 ans, vient tout juste de terminer son master en entrepreneuriat et finance. Les deux frère et soeur allient leurs compétences et fondent Côme. Fibre artistique pour l’une et pragmatisme pour l’autre, leurs qualités s’opposent et se complètent à merveille. Il faut dire que cette dualité a toujours existé dans leur famille : leur père est un célèbre publicitaire et leur mère sculptrice, affaires et création font donc bon ménage.

COME_V2

Pour le nom de leur marque, Clémence et Matthieu s’arrêtent sur Côme. Prénom mixte issu du grec Kosmos, Côme signifie Univers, mais aussi harmonie et équilibre des choses entre elles. Encore une fois, la jeune marque française encre ses valeurs autour de l’opposition qui s’accorde. Si bien qu’on retrouve ce dualisme jusque dans leurs produits. Réversibles, bicolores, bi-matières, asymétriques, toutes les créations de Côme sont composées d’accidents heureux dont les concordances fonctionnent à merveille. On passe sans sourciller d’une matière fluide et précieuse telle que la soie, au denim ou coton épais.

Pour la prochaine collection automne/hiver 2017, les pièces sont résolument futuristes : imprimé bleu nuit étoilé, tissus argenté ou vernis, coupes oversizes. La femme Côme est maîtresse de sa destiné, héroïne des temps moderne prête à conquérir l’Univers.

COME_V3

Pour la fabrication de ses collections, Côme a choisi de produire ses pièces à Paris et Porto. La marque collabore avec des fournisseurs européens qui possèdent de petits ateliers de confection familiaux sélectionnés pour leur savoir-faire traditionnel. La qualité est un engagement fort pour Clémence et Matthieu.

L’éthique et les conditions de travail sont très importantes aux yeux du duo familial. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, pour la broderie de leurs vestes, Côme travaille en partenariat avec les associations sénégalaises CSAO et La Maison Rose. La Maison Rose est une association basée à Dakar qui recueille et accompagne des femmes et des enfants des rues et la CSAO aide des femmes à se réinsérer en leur apprenant des métiers tels que la broderie. Ainsi les vestes fabriquées en France sont ensuite envoyées au Sénégal dans un centre d’apprentissage de la confection textile qui regroupe essentiellement d’anciennes femmes battues. 20% du montant final des vestes sont ensuite reversé aux brodeuses de l’association.

Côté prix, le made in France a un coût, et les vêtements ne sont pas donnés. Il s’agit plus d’acheter une pièce coup de coeur que toute la collection. C’est tout l’enjeu d’une consommation raisonnée, on achète moins mais mieux : une belle pièce de créateur plutôt que dix chez une grande enseigne qui aura exploité la misère…

En ce moment, la collection été est toujours en vente à -50%, à retrouver en magasins ou sur l’eshop de la marque.

Crédits photo : Côme

 

HOMIGALLI : LE T-SHIRT PROPRE DES HOMMES FRANÇAIS ENGAGÉS

HOMIGALLI : LE T-SHIRT PROPRE DES HOMMES FRANÇAIS ENGAGÉS

Ce n’est pas évident de trouver les marques qui cochent toutes les cases de la mode éthique. Récemment, j’ai commencé plusieurs articles sur différentes maisons, et puis au fil de mes recherches, de mon écriture, je suis tombée sur une faille. Cela peut-être la traçabilité du tissu, ou les pays de fabrication de certains produits de la marque sur lesquels elle ne communique pas. Dans ce cas, j’envoie un mail au service consommateur ou contact pour plus d’informations, mais pour le moment, nombreux sont restés sans réponse !

Bref, quand je tombe sur une marque qui correspond à plusieurs critères éthiques, je fonce pour vous en parler ! Et c’est le cas d’Homigalli qui est très transparent sur son processus de fabrication et ça, ça me plaît.

La démarche de la marque est super : tout récemment fondée par Margaux Martin, acheteuse pour de grandes marques de prêt-à-porter, et Sébastien Reverdiau, ingénieur textile, le couple est parti enquêter au Bangladesh pour découvrir l’envers du décor de l’industrie textile. Autant vous dire que le mythe des conditions de travail épouvantables au Bangladesh n’en ai malheureusement pas un… La réalité de la fast-fashion n’est pas belle à voir et Margaux et Sébastien ont pu constater les conséquences désastreuses sur l’environnement ainsi que sur les populations. Ce fût pour eux une expérience humaine inoubliable, et malgré tout, de fabuleuses rencontres.

De retour en France, enrichi de leur voyage, le couple a décidé de construire une marque de mode responsable de qualité, respectueuse de l’environnement et des Hommes. Homigalli est la contraction du latin hominis (homme) et gallia (Gaulle). Le nom de la maison a été donné en hommage aux Hommes français.

HOMIGALLI_V3

La marque vient de se lancer avec une gamme de quatre T-shirts nommés Alain, Gustave, Claude et Jean-Yves. Homigalli revisite le T-shirt classique en proposant des cols en « T », des matières fluides et agréables à porter : jersey de coton, jersey piqué (matière polo), en molleton gratté (sweat). Chaque modèle est fabriqué en éditions limitées de 100 exemplaires numérotés. Mais très vite, la jeune marque française souhaite produire davantage de coloris et matières différentes. Ces T-shirts pourront agrémenter un vestiaire masculin de basique, avec toujours un détail dans la coupe qui en font des pièces singulières et originales.

Ce qui m’intéresse particulièrement dans cette nouvelle marque, ce sont les conditions de production. Tous les modèles sont entièrement conçus et fabriqués en France. Homigalli a pris le soin de chercher des partenaires qui disposent d’un réel savoir-faire, et s’attache à suivre les différentes étapes de la production. Construire des relations de confiance et proposer des produits de qualité, c’est essentiel pour les créateurs. Ainsi, l’atelier de confection est situé dans le centre historique de Lyon où les canuts tissaient autrefois la soie.

On reproche souvent au marque Made in France de confectionner en France, mais avec des produits dont la traçabilité peut être douteuse. Chez Homigalli ce n’est absolument pas le cas. En effet, Margaux et Sébastien garantissent le fait que leurs fournisseurs de sont fortement engagés en terme de développement durable et travaillent notamment sur les économies d’énergie, la diminution de la consommation d’eau et la réduction des rejets d’eaux sales. Ainsi les matières sélectionnées sont soit françaises, soit en coton biologique certifié GOTS et Fairtrade provenant d’un fournisseur allemand. Dans tous les cas, les tissus utilisés sont certifiées OEKO-TEX 100, garantissant l’absence de produits toxiques pour le corps et l’environnement. (Pour plus d’éclairage sur les labels, je vous invite à relire l’article suivant).

HOMIGALLI_V2

C’est également dans un souci écologique qu’Homigalli fabrique ses T-shirts en France. Cela permet de limiter l’empreinte carbone de la marque en réduisant les trajets effectués entre les différentes étapes de production. Par ailleurs, Homigalli recycle les chutes de tissus non utilisées lors de la confection et en fait don à des écoles primaires locales. Et pourquoi pas faire un jour une exposition des œuvres des écoliers ! À souffler aux fondateurs. Enfin, le packaging utilisé est certifié PEFC et fabriqué à partir de papier provenant de forêts gérées durablement. La marque a ingénieusement pensé à tout !

Alors forcément, un sujet reste épineux : le prix. Quand une maison de prêt-à-porter fabrique des produits de qualité, en France, dans des matières biologiques, on ne peut pas les commercialiser à bas coûts. Les T-shirts sont vendus à 90€-100€ (en ce moment à 70€-80€ pour le lancement). Mais je continuerai à vous le répéter sans cesse : consommez moins, consommez mieux, consommez responsable. Pensons longévité : acheter un T-shirt pour toute en vie au lieu de 10 T-shirts que vous porterez 4 fois, qui s’useront rapidement et qui finiront dans une décharge avec son lot de produits chimiques qui vous auront bousillé la peau et polluera le sous-sol de notre planète !

Je souhaite une très belle réussite à la marque et j’ai hâte de découvrir les nouveaux modèles.

T-shirts en vente sur le site Homigalli.

Crédits photo : Homigalli

 

CENTRE COMMERCIAL : LE BEAU ET LE RESPONSABLE

CENTRE COMMERCIAL : LE BEAU ET LE RESPONSABLE

Avant de me lancer dans la mode éthique, j’appréciais particulièrement le concept store du XXème arrondissement de Paris :  Centre Commercial. Je ne m’étais jamais posé de question sur ce lieu, j’aimais beaucoup y flâner, en repartir avec une belle pièce ou un cadeau pour mon mec. Et puis, je me suis mise à acheter plus responsable, alors j’ai cherché des boutiques répondant à mes critères de traçabilité de production. En effectuant plusieurs recherches sur le net, j’ai appris que Centre Commercial avait été fondé par les créateurs de Veja. Ni une ni deux, connaissant les valeurs de la marque de baskets, je suis allée faire un tour sur le site web du concept store que j’ai souvent pratiqué sans jamais me préoccuper de qui était dernière le projet, et je suis tombée sur la rubrique « Qui sommes-nous ». Et bim, j’apprenais que Centre Commercial avait une démarche responsable. Rien dans leur com ne laissait vraiment présager la politique de l’enseigne. Les produits sont certes très qualitatifs et inspirent le bien produit, mais pas de tagline qui laisse transparaitre un quelconque engagement éthique.

J’ai donc appris que Sébastien Kopp et François-Ghislain Morillon qui ont fondé Veja pour fabriquer des baskets différentes avaient décidé de créer un lieu entre le magasin et l’espace de création pour commercialiser des marques qui ont pour point commun la transparence de leur production : elles « savent où sont leurs usines sans forcément y attacher une grande importance. Nous voulions un lieu où nous pouvions réunir nos engagements vis-à-vis de la mode, de l’écologie et du social » déclare Sébastien Kopp.

CENTRE_COMMERCIAL_V2

Ainsi les produits que l’on trouve chez Centre Commercial sont sélectionnés selon leur qualité, leur design mais surtout sur leur mode de fabrication. Les marques proposées ne sont pas toutes éthiques dans le sens où elles n’ont pas forcément réfléchi à leur démarches sociales ou environnementales, mais elles ont le mérite de produire en Europe (Portugal, Espagne, France, Italie, Royaume-Unis) ou si c’est ailleurs, dans des conditions de travail respectables. « Centre Commercial est un mélange d’engagements – ce n’est pas un magasin, c’est un mouvement ».

Chez Centre Commercial, on trouve des marques telles que Bleu de Paname, Suzie Winkle, Roseanna, St James, Church’s, Paraboot, Birkenstock,… Elles sont également en vente sur l’e-shop.

Par ailleurs, les fondateurs du concept store ont pensé le lieu rue de Marseille comme un espace qui peut accueillir des évènements et des rencontres. « Nous voulions associer la mode écologique et sociale, pour créer l’un des lieux les plus cools. » Ainsi Centre Commercial accueille régulièrement des lancements de produits, des collaborations de marques, des vernissages,…

Enfin, depuis deux ans, Centre Commercial a fait un petit et a lancé une version Kids. Tout aussi pointu, l’espace enfants réponds aux mêmes critères d’exigence et propose des marques tels que Bobo Choses, Mini Rodini, The Animal Observatory, Moumout, Emil & Ida,… Toutes plus cute les unes les autres…

CENTRE_COMMERCIAL_V3

On ne va pas se mentir, les produits vendus chez Centre Commercial ne sont pas donné, mais l’idée quand on achète responsable c’est de limiter le nombre de pièces que l’on acquiert au profit de la qualité. Le concept store commercialise des vêtements que l’on garde dans le temps, des intemporels qui ne se démodent pas, d’ailleurs les fondateurs disent détester les vêtements à la mode. Personnellement, j’adore y aller pour des cadeaux, c’est l’occasion d’acheter de belles pièces sans culpabiliser sur les conditions de fabrication !

CENTRE COMMERCIAL
2, rue de Marseille – 75 010 Paris


CENTRE COMMERCIAL KIDS
22, rue Yves Toudic, 75 010 Paris

Crédits photo : Centre Commercial