FÊTE IMPÉRIALE, DES CREATIONS D’EXCEPTION FRANÇAISES

FÊTE IMPÉRIALE, DES CREATIONS D’EXCEPTION FRANÇAISES

Si la France a su s’imposer comme leader dans le domaine de la mode, c’est grâce à ses artisans et à son savoir-faire. Les marques de luxe continuent de produire dans l’hexagone qui reste un vivier de talents qualifiés. Leurs créations sont de véritables sources de rêve et d’inspiration. C’est notamment le cas de Fête Impériale, pépite voluptueuse française.

Inspirée par le Paris libre du XIXème siècle et la décadence des nuits folles des années 80, Laura Gauthier Petit fonde Fête Impériale en 2015. La créatrice se nourrit de la richesse culturelle du Second Empire et de son architecture baroque. Elle mixe avec subtilité les références érotiques et esthétiques de la Belle Epoque à la désinvolture subversive du mouvement punk 80’s. À la fois androgynes et supra féminins, les vêtements sont fluides, oversizes, transparents ou à motifs très chargés, sans jamais dépasser la limite du raisonnable. Laura joue avec brio les équilibristes entre sensualité féminine et masculine.

FETE_IMPERIALE_1

Pour chaque collection, Laura crée un imprimé dans l’idée d’inventer des « pièces tableau » où le vêtement devient un support d’expression artistique. Les couleurs sont flamboyantes, les coupes tombent parfaitement sur les silhouettes. Laura sélectionne avec soin des matières qui s’inspirent des tissus d’ameublement et des tenues du 19ème siècle : satin duchesse, soie, velours de coton et soie, « Gobelin » (technique de tissage du tissu reprenant l’idée des tapisseries/tentures du 19ème siècle). Le savoir-faire français est mis sur un piédestal. La plupart des créations sont fabriquées en France, notamment les pièces de maille qui sont confectionnées dans le sud ouest ; et les pièces en Angora sont tricotées à la main, en collaboration avec le label éthique certifié Angora de France.

FETE_IMPERIALE_2

Les créations de Fête Impériale sont des pièces d’exception qui restent plus abordables que le prêt-à-porter des marques de luxes. Le prix des robes varient entre 220 et 650€, les jupes et pantalons à partir de 200€. La marque est commercialisée sur son eshop ainsi que dans plusieurs points de vente. Alors si l’occasion vous le permet, soyez impériale !

Crédits photo : Fête Impériale 

NE VOUS DÉPLAISE… WANTED GINA LE RÉTRO MODERNE MADE IN FRANCE

NE VOUS DÉPLAISE… WANTED GINA LE RÉTRO MODERNE MADE IN FRANCE

Coup de coeur pour la marque française Wanted Gina ! Si vous êtes adeptes d’une mode graphique bien coupée, que vous privilégiez les belles matières, alors courez sur l’eshop Wanted Gina ! Pour cet hiver, Clarisse Mizrahi, la créatrice de Gina, a imaginé une collection s’inspirant de Jane Birkin et d’une ambiance Seventies, dont chaque pièce porte le nom d’une chansons de Gainsbourg. Couleurs rétro, jupes trapèzes, pulls col cheminée, pantalons droits tailles hautes, bien qu’un brin nostalgique, les vêtements Wanted Gina sont chics et modernes. J’aime, j’aime, j’aime !

WANTED_GINA_2

Derrière Gina, on trouve Clarisse Mizrahi. Elle fonde Wanted Gina en 2013 après avoir passée 10 ans en tant qu’administratrice de production d’une compagnie internationale d’arts de rue. 10 ans à chercher des financements, organiser des spectacles, faire la chef d’orchestre avec les équipes techniques et artistiques. Et puis l’envie de diriger son propre atelier de création est né. Alors âgée de 28 ans, Clarisse Mizrahi laisse tout tomber, change de vie, s’enferme pendant un an pour se perfectionner en couture, créer, dessiner, concevoir des patrons. En septembre 2013, la première collection de Wanted Gina était prête.

WANTED_GINA_3

Clarisse Mizrahi dessine toutes les pièces de ses collections, crée les patrons, choisit les tissus qui proviennent de France, Italie ou Portugal. Les modèles sont travaillés minutieusement jusqu’à obtenir une coupe impeccable. La confection est ensuite réalisée dans des ateliers parisiens. L’ensemble des vêtements Wanted Gina est donc made in France. 

La marque est distribuée dans sa boutique à Rennes ainsi que sur son eshop. Les prix sont très abordables pour des produits fabriqués en France. Comptez 95€ le pantalon, 85€ le sweat, 135€ le pull, ou encore 85€ la jupe.

SÉLECTION DE MANTEAUX RESPONSABLES F/W17

SÉLECTION DE MANTEAUX RESPONSABLES F/W17

L’été joue les prolongations, mais l’hiver finira bien par arriver ! Alors en anticipation, voici une sélection de manteaux responsables pour braver le froid en étant chic et éthique.

1. Manteau Natalya en peau lainée APC. Fabriqué en Espagne. Disponible en ligne ou en boutique.

2. Manteau long Raku Macadame en laine Valentine Gauthier. Fabriqué en Pologne. Disponible en ligne.

3. Manteau Maggy en laine Harmony. Fabriqué en Roumanie. Disponible en ligne ou en boutique.

4. Manteau en laine During – Archive Roseanna. Fabriqué en France. Disponible en ligne ou en boutique.

MANTEAUX_2

5. Manteau Fergus Broadcloth en laine et cachemire Valentine Gauthier. Fabriqué en Pologne. Disponible en ligne.

6. Manteau Auguste Off White en bouclette en laine Margaux Lonnberg. Fabriqué en Macédoine. Disponible en ligne ou chez Centre Commercial.

7. Manteau Oan Jacquard Off White/noir oversize en lainage pied de coq Ekyog. Disponible en ligne et en boutique.

8. Manteau Katsura en bouclette de laine A Kind of Guise. Fabriqué en Allemagne. Disponible en ligne.

Si votre porte-monnaie ne vous permet pas d’acquérir un manteau éthique, les friperies restent la solution la plus économique. En général, on y trouve des manteaux en laine très chauds de l’époque nos grands-parents, car la fast-fashion n’était pas encore née, et les manteaux en matière synthétique qui ne réchauffent rien à part la planète n’existaient pas encore !

Si vous êtes plutôt branché doudoune, je vous invite à lire l’excellent article de Manon d’Happy New Green, hyper précis et complet sur la question.

LE PULL DU FUTUR D’HOPAAL 100% RECYCLÉ

LE PULL DU FUTUR D’HOPAAL 100% RECYCLÉ

Hopaal c’est une marque de vêtements recyclés lancée il y a un an par Mathieu Couacault et Clément Maulavé, deux anciens étudiants de Toulouse Business School (TBS). Leur idée est simple : collecter des chutes de tissus en coton bio ainsi que des bouteilles en plastique, qui sont ensuite broyés et ramenés à l’état de fibres pour constituer de nouveaux fils. Ces fils sont utilisés pour fabriquer des vêtements 100% recyclés. Jusqu’à présent, la jeune marque produisait des T-Shirts et Sweats fabriqués de manière éthique en Inde. Nouveau pari de la marque : produire un pull 100 % recyclé et 100 % made in France. 

Le pull du futur : 100% recyclé et made in FranceLe Pull du Futur, comme l’appel Hopaal n’a pas de super pouvoirs, mais il est résolument moderne dans son approche de fabrication. Mathieu et Clément sont plus que lucides sur l’état de la planète et sur sa sur-exploitation par l’industrie textile, qui pour rappel est la deuxième industrie la plus polluante. Pourquoi continuer de produire du tissus alors qu’il y en a des tonnes à la décharge ? Car c’est bien cela dont il s’agit, dans le processus de production du Pull du Futur, aucune matière n’a été piochée dans les réserves de la planète. Il est entièrement fabriqué à partir de fibres d’anciens vêtements. Les fibres sont triées pour ne garder que les meilleures. Pour leur donner leurs couleurs bleu marine ou gris clair, un coloriste textile s’assure du bon mélange des fibres afin que sa couleur soit parfaite. Chaque pièce est donc unique. Cette méthode de recyclage permet de faire des économies en énergie, en eau et en CO2 qui sont estimées à 98%, car il n’y a ni culture de coton, ni teinture, ni ajout de produit chimique. Le Pull du Futur ne consomme que 50 litres d’eau durant sa fabrication contre 7 700 litres pour un pull classique.

Par ailleurs, ce pull recyclé est 100% made in France. Hopaal a fait le choix de soutenir l’économie locale en choisissant de travailler avec deux ateliers : l’un pour réaliser le fil, l’autre pour la confection. Leur savoir-faire répond aux critères sélectifs de Mathieu et Clément. Ainsi en produisant en France, les distances d’acheminement des produits sont réduits, ce qui limite les émissions de CO2, et favorise le développement durable.

HOPAAL_2

Le design sobre du Pull du Futur a été pensé pour devenir un basique mixte du vestiaire masculin et féminin. Il est fabriqué en maille nid d’abeille pour un confort optimal. Il est composé de laine, coton et polyamide, le tout recyclé. Il a été pensé pour durer de nombreuses années. C’est l’anti fast-fashion pull !

Et comme si tout cela ne suffisait pas pour rendre le Pull du Futur terriblement attractif, 10% des bénéfices d’Hopaal servent à financer des actions sociales et environnementales. En un an, 40 coraux ont été transplantés en Indonésie, quatre patients ont pu être aidés, trois micro-entrepreneurs ont été soutenus et 15 tonnes de déchets ont été nettoyés des Alpes françaises. Avec le Pull du Futur, Hopaal souhaite mener une action locale et française. La jeune marque a choisi d’aider à la revégétalisation de villes en y plantant des plantes, des fleurs et des arbres. En achetant un pull, vous pouvez votez pour la ville que vous souhaitez revégétaliser.

Alors foncez vite sur le site d’Hopaal pour pré-commander votre pull, pré-commande qui permettra de grouper les coûts de production, ce qui vous permettra d’acquérir le Pull du Future à 95€ (vs 120€ une fois le stade des 500 pré-commandes passées).

 

Crédits photo et source : Hopaal 

 

 

 

APACHES COLLECTIONS, LE CHARME D’ANTAN POUR NOS ENFANTS

APACHES COLLECTIONS, LE CHARME D’ANTAN POUR NOS ENFANTS

La mode responsable passe souvent par un savoir-faire artisanal. Si vous êtes parents, vous avez peut-être eu une mamie ou une tante qui a tricoté un pull pour votre bébé, ou des chaussons en laine. Le vêtement est alors chargé d’histoire et de tendresse. Apaches Collections est une jeune marque qui a à cœur de créer des vêtements d’enfants selon un savoir-faire artisanal. Ainsi, la petite structure propose des collections capsules en édition limitée pour les dressings des bébés et des enfants.

APACHES

L’aventure Apaches Collections commence par le biais d’un blog de Maman. Clémentine Deroubaix vient d’avoir sa fille, son « Automne » comme elle aime l’appeler, et souhaite le meilleur pour son bébé. Passionnée de couture, elle coud régulièrement des cadeaux pour ses proches. C’est donc naturellement qu’elle commence à créer des vêtements pour sa fille. Elle photographie ses créations et les poste sur son blog Le Bazar de Clem dès 2008. Son blog connait un vif succès et devient populaire auprès des mamans. Encouragée par ses proches et lectrices, Clémentine décide en 2015 de partir à l’assaut d’une nouvelle aventure : créer sa marque de vêtements pour enfants : Apaches Collections.

APACHES_2

L’esprit artisanal est très important pour Clémentine. Le savoir-faire et la qualité sont indispensable pour la maman (qui depuis sa fille, a eu trois garçons) et la nouvelle chef d’entreprise. Ainsi toutes les pièces Apaches Collections sont fabriquées en France. 

Les créations d’Apaches Collections sont composées d’intemporels délicats dans de belles matières. Pour cette rentrée, on trouve de jolies blouses rouilles, écrues ou à carreaux terriblement charmantes, mais également des blouses d’écoliers qui donneraient presque envie de retourner sur les bancs de l’écoles ! La marque rappelle les vêtements d’antan en utilisant des matières confortables qui s’adaptent facilement aux pitreries des enfants. Si en apparence ils peuvent sembler premiers de la classe, ils peuvent laisser libre court à leur espièglerie !

En terme de prix, pour une fabrication française de qualité, Apaches Collections est plutôt abordable. Les blouses sont à partir de 39€, soit deux fois moins chers que des marques comme Bonton (qui pour rappel ne fabrique pas en France !). Les collections de la marque sont à retrouver sur l’eshop.

 

Crédits photo : Apaches Collections