NE VOUS DÉPLAISE… WANTED GINA LE RÉTRO MODERNE MADE IN FRANCE

NE VOUS DÉPLAISE… WANTED GINA LE RÉTRO MODERNE MADE IN FRANCE

Coup de coeur pour la marque française Wanted Gina ! Si vous êtes adeptes d’une mode graphique bien coupée, que vous privilégiez les belles matières, alors courez sur l’eshop Wanted Gina ! Pour cet hiver, Clarisse Mizrahi, la créatrice de Gina, a imaginé une collection s’inspirant de Jane Birkin et d’une ambiance Seventies, dont chaque pièce porte le nom d’une chansons de Gainsbourg. Couleurs rétro, jupes trapèzes, pulls col cheminée, pantalons droits tailles hautes, bien qu’un brin nostalgique, les vêtements Wanted Gina sont chics et modernes. J’aime, j’aime, j’aime !

WANTED_GINA_2

Derrière Gina, on trouve Clarisse Mizrahi. Elle fonde Wanted Gina en 2013 après avoir passée 10 ans en tant qu’administratrice de production d’une compagnie internationale d’arts de rue. 10 ans à chercher des financements, organiser des spectacles, faire la chef d’orchestre avec les équipes techniques et artistiques. Et puis l’envie de diriger son propre atelier de création est né. Alors âgée de 28 ans, Clarisse Mizrahi laisse tout tomber, change de vie, s’enferme pendant un an pour se perfectionner en couture, créer, dessiner, concevoir des patrons. En septembre 2013, la première collection de Wanted Gina était prête.

WANTED_GINA_3

Clarisse Mizrahi dessine toutes les pièces de ses collections, crée les patrons, choisit les tissus qui proviennent de France, Italie ou Portugal. Les modèles sont travaillés minutieusement jusqu’à obtenir une coupe impeccable. La confection est ensuite réalisée dans des ateliers parisiens. L’ensemble des vêtements Wanted Gina est donc made in France. 

La marque est distribuée dans sa boutique à Rennes ainsi que sur son eshop. Les prix sont très abordables pour des produits fabriqués en France. Comptez 95€ le pantalon, 85€ le sweat, 135€ le pull, ou encore 85€ la jupe.

LES RÉCUPÉRABLES : L’UPCYCLING EST L’AVENIR DE LA MODE

LES RÉCUPÉRABLES : L’UPCYCLING EST L’AVENIR DE LA MODE

Si vous vous intéressez de près à la mode éthique, vous avez dû entendre parler des Récupérables. À coup de com extrêmement bien ficelée, la marque d’upcycling lance sa nouvelle collection Kotidienne sur la plateforme participative Ulule.

Quel est le concept des Récupérables ? Tout commence dans la tête d’Anaïs Dautais Warmel. En effet, la jeune créatrice téméraire et audacieuse a eu l’idée de créer sa marque alors qu’elle était responsable de la boutique solidaire La Toute Petite Rockette, annexe d’une ressourcerie parisienne. Face à l’afflux de tissus jetés à la décharge, Anaïs a imaginé un concept où des vêtements modernes et branchés seraient confectionnés à partir de tissus de seconde main. Recycler de l’ancien pour en faire du nouveau, c’est cela l’upcycling. Les Récupérables s’inscrivent dans un projet de mode circulaire. La marque puise ses ressources dans ce qui a déjà été consommé, laissé de côté et ce malgré la qualité qui perdure, et profite de cette occasion pour transformer cette désuétude en branchitude avant de la remettre en circulation. La boucle est bouclée !

LES RECUPERABLES_V2

Depuis 2015, Les Récupérables proposent des vêtements fabriqués à partir de nappes, rideaux, draps et tissus d’ameublement vintage. Les collections sont disponibles en édition limités, mais suivent une direction artistique précise et cohérente qui donne une personnalité propre à la marque. À chaque collection, on retrouve des motifs floraux, des carreaux, mais également des pièces unies. Pour sa nouvelle collection Kotidienne, la marque propose des sweats aux manches motifs cachemires. C’est un mix parfait qui illustre bien l’ADN de la marque : la modernité sublimée par l’ancien.

Kotidienne, c’est une collection de 9 modèles : un headband méga tendance, un sac convertible cabas/sac à dos super pratique, un T-shirt imprimé (vous savez, l’indispensable des parisiennes de la fashion week !) en coton bio, un sweatshirt streetwear qui plaira autant à mémé qu’aux skateurs branchés, une robe chic et graphique, un pantalon à pinces pour une silhouette fuselée de working girl au top, une jupe taille haute mi-longue justement qualifiée de rétro-graphique par le magazine Hummade, un chino must have du dressing masculin, un kimono revisité à porter oversize pour un look loose assumé.

LES RECUPERABLES_V3

Autre information, et pas des moindre, toutes les pièces Les Récupérables sont confectionnées dans des ateliers de réinsertion sociales ou de petits ateliers parisiens. Ainsi en achetant une pièce de la marque, on contribue à la promotion d’une mode responsable, du développement durable et de l’économie locale et solidaire. Alors foncez sur Ulule, les pré-ventes partent comme des petits pains !

Crédits photos : Les Récupérables

ET SI ON LOUAIT NOS VÊTEMENTS ?

ET SI ON LOUAIT NOS VÊTEMENTS ?

La location de vêtements est tendance. Et ça tombe bien, louer ses vêtements plutôt que les acheter c’est supra responsable ! C’est une nouvelle manière de consommer la mode. Plutôt que d’acheter des vêtements, les porter 3 fois et les laisser de côté avant de s’en débarrasser et remplir les décharges, la location semble une alternative parfaite. Pour les addicts du shopping, louer ses vêtements permet de renouveler sans cesse sa garde-robe.

Il y a plusieurs formules qui existent, j’ai retenu 3 sites aux gammes de vêtements et prix variables :

Hylla a été créé par deux jeunes femmes, Céline Zimmermann et Amandine Valcares, soucieuses de l’impact écologique des vêtements. Encore étudiantes, elles se lancent dans la création d‘une penderie partagée. Elles alimentent leur stock en chinant dans les friperies et magasins d’occasions. Hylla met également en avant des petits créateurs de mode écologique, ce qui leur permet de tester leurs créations grâce à la location.

LOCATION_V3

Voici leurs différentes formules :

Abonnement standard : 35€ par mois // 1 box de 4 articles par mois : le prix de l’abonnement comprend le nettoyage (pris en charge par Hylla), l’envoi et le retour de la box. L’abonnement est sans engagement.

One shot : 20€ // 1 box de 2 articles pour 2 semaines : le prix de la carte One Shot comprend le nettoyage , l’envoi et le retour de la box.

Abonnement étudiant** : 21€ par mois // 1 box de 4 articles par mois : l’abonnement étudiant fonctionne uniquement si le retrait des vêtements se fait dans leur locaux (Paris 14e). La livraison et le retour des vêtements par colis n’est pas possible.

Enfin, si on ne sait pas quoi faire de ses vieux vêtements, peu importe la marque, Hylla les reprends pour les mettre en location et leur donner une seconde vie.

 

Pas de vêtements de fripes chez Le Closet, mais plus de 2 500 modèles de créateurs cherchant à se faire connaître tels que Lenny B., Mamouchka, Andy et Lucy, La Petite Française,… Avant de lancer leur entreprise, Ralph Mansour et Quentin Hayot, deux jeunes ingénieurs, on remarqué que les placards étaient souvent remplis de vêtements non utilisés « C’est pourquoi on voulait que Le Closet soit tendance et illimité ».

Le Closet n’est pas un simple service de location, le site offre également le service d’une styliste. Avant de louer quoique ce soit, il faut faire une wishlist. On choisit les articles qui nous plaisent le plus dans le catalogue et on renseigne ses préférences goûts, taille et morphologie. Avec ces informations, une styliste élabore une sélection personnalisée de 3 vêtements et 2 accessoires.  On reçoit ensuite un aperçu de la sélection et on peut changer les articles qui ne plaisent pas. Une fois la sélection validée, on reçoit chez soi la box avec les articles.

LOCATION_V4

 

Abonnement : 49 € par mois // 1 box de 5 articles : le prix de l’abonnement comprend le nettoyage, l’envoi et le retour de la box. L’abonnement est sans engagement.

Le nombre de location que vous pouvez faire chaque mois est illimité. On loue les vêtements aussi longtemps qu’on le souhaite tant qu’on continue de payer l’abonnement mensuel.

C’est le service le plus luxueux. Trois sœurs passionnées de mode sont à l’origine du concept : Anahi, Aurélie et Alizé Nguyen. Elles se sont inspirée d’une bibliothèque de vêtements vintage en Suède pour créer L’Habibliothèque. À leur début, il y avait différentes gammes de vêtements, mais dorénavant, la collection est axée sur le luxe. Elle est composée de plus de 1500 modèles de marques telles que Kenzo, Carven, Alexander Wang, Cacharel, Red Valentino, Vanessa Bruno,… On peut sélectionner 3 pièces que l’on garde le temps que l’on veut.

LOCATION_V2

Abonnement : 149 € par mois // 1 box de 3 articles : le prix de l’abonnement comprend le nettoyage, l’envoi et le retour de la box (Coursier sur Paris et Colissimo pour le reste de la France). L’abonnement est sans engagement.

 

Crédits photo : Titre : Hylla Marie Meister //  Hylla // Le Closet // L’Habibliothèque