LES RÉCUPÉRABLES : L’UPCYCLING EST L’AVENIR DE LA MODE

LES RÉCUPÉRABLES : L’UPCYCLING EST L’AVENIR DE LA MODE

Si vous vous intéressez de près à la mode éthique, vous avez dû entendre parler des Récupérables. À coup de com extrêmement bien ficelée, la marque d’upcycling lance sa nouvelle collection Kotidienne sur la plateforme participative Ulule.

Quel est le concept des Récupérables ? Tout commence dans la tête d’Anaïs Dautais Warmel. En effet, la jeune créatrice téméraire et audacieuse a eu l’idée de créer sa marque alors qu’elle était responsable de la boutique solidaire La Toute Petite Rockette, annexe d’une ressourcerie parisienne. Face à l’afflux de tissus jetés à la décharge, Anaïs a imaginé un concept où des vêtements modernes et branchés seraient confectionnés à partir de tissus de seconde main. Recycler de l’ancien pour en faire du nouveau, c’est cela l’upcycling. Les Récupérables s’inscrivent dans un projet de mode circulaire. La marque puise ses ressources dans ce qui a déjà été consommé, laissé de côté et ce malgré la qualité qui perdure, et profite de cette occasion pour transformer cette désuétude en branchitude avant de la remettre en circulation. La boucle est bouclée !

LES RECUPERABLES_V2

Depuis 2015, Les Récupérables proposent des vêtements fabriqués à partir de nappes, rideaux, draps et tissus d’ameublement vintage. Les collections sont disponibles en édition limités, mais suivent une direction artistique précise et cohérente qui donne une personnalité propre à la marque. À chaque collection, on retrouve des motifs floraux, des carreaux, mais également des pièces unies. Pour sa nouvelle collection Kotidienne, la marque propose des sweats aux manches motifs cachemires. C’est un mix parfait qui illustre bien l’ADN de la marque : la modernité sublimée par l’ancien.

Kotidienne, c’est une collection de 9 modèles : un headband méga tendance, un sac convertible cabas/sac à dos super pratique, un T-shirt imprimé (vous savez, l’indispensable des parisiennes de la fashion week !) en coton bio, un sweatshirt streetwear qui plaira autant à mémé qu’aux skateurs branchés, une robe chic et graphique, un pantalon à pinces pour une silhouette fuselée de working girl au top, une jupe taille haute mi-longue justement qualifiée de rétro-graphique par le magazine Hummade, un chino must have du dressing masculin, un kimono revisité à porter oversize pour un look loose assumé.

LES RECUPERABLES_V3

Autre information, et pas des moindre, toutes les pièces Les Récupérables sont confectionnées dans des ateliers de réinsertion sociales ou de petits ateliers parisiens. Ainsi en achetant une pièce de la marque, on contribue à la promotion d’une mode responsable, du développement durable et de l’économie locale et solidaire. Alors foncez sur Ulule, les pré-ventes partent comme des petits pains !

Crédits photos : Les Récupérables

RENCONTRE AVEC LA TALENTUEUSE LOU RIPOLL DE BLEU TANGO

RENCONTRE AVEC LA TALENTUEUSE LOU RIPOLL DE BLEU TANGO

À la dernière édition du salon Who’s Next, j’ai pu faire la connaissance de la pétillante Lou Ripoll, créatrice de Bleu Tango. Cette marque française est une bouffée d’oxygène, loin des dictats des tendances et de la monotonie des collections qui se ressemblent toutes. Le style Bleu Tango est unique, original, c’est typiquement le genre de vêtements que l’on garde pendant des années avec le même sentiment de satisfaction qui nous anime lorsque quelqu’un nous demande d’où il provient ! Rencontre avec Lou, sa fondatrice.

 

LOU

Quel est ton parcours ?

J’ai créé la marque Bleu Tango il y a 4 ans. J’ai appris à coudre avec ma grand-mère. J’ai 22 ans de couture dans les pattes ! J’ai une formation de design textile à l’école Duperré à Paris, ce qui me permet de créer tous les motifs Bleu tango à partir de mes aquarelles, mes découpages et mes illustrations. Ce qui me rend aussi exigeante sur la qualité des tissus et des processus de fabrication, car je les connais. Je me suis ensuite spécialisée en coupe et patronage à l’école de la Chambre Syndicale. J’ai travaillé pour Antik Batik et La Prestic Ouiston puis j’ai eu envie de voler de mes propres ailes, de travailler avec mon propre mauvais goût et mes valeurs !

Peux-tu me dire où sont fabriquées tes collections ?

Mes collections sont fabriquées entre la France et la Pologne. Je créé les modèles, les patrons, les fiches techniques et je couds les premiers prototypes. Puis c’est mon façonnier qui prend le relais. C’est un façonnier haut-de-gamme  (qui coud pour Isabel Marant, Vanessa Bruno, Maison Kitsuné) situé dans le nord de la France. Ils font (je devrais dire elles, ce sont des femmes, sauf le livreur et le patron) la gradation (grader de la taille 36 à la taille 44), la digitalisation (informatiser le patron) et les prototypes finaux (les têtes de série). La production est ensuite dispatchée entre le nord de la France et la Pologne. Une vingtaine d’ateliers situés dans des petits villages en montagne principalement, qui ont chacun une spécialité. L’un gère bien les épaulettes pour les vestes, l’autre a la machine pour les oeillets,… Comme je ne sais jamais quelle partie de la production va être faite en France, j’écris Made in Pologne partout pour être sûre de ne décevoir personne.

BLEU_TANGO_3

On parle beaucoup des pays de fabrication, mais jamais du sourcing des matières utilisées. Connais-tu la provenance de tes tissus ? 

Mes tissus viennent d’Italie et de France. Je m’explique : les motifs que je dessine sont imprimés en Italie à Bologne. Je choisis principalement du coton pour le confort notamment, et des rayonnes pour leur aspect fluide, très proche de la soie mais moins polluant, la rayonne est une viscose haut de gamme, avec des fibres longues : plus résistante, elle ne bouloche pas, et elle est économe pour sa production. J’imprime en impression numérique : moins polluant, moins d’eau rejetée, pas de colorants lourds car la dépose d’encre est juste, minimale. Et on peut ajuster les quantités de mètres imprimés : pas de minimum. On reste dans mes quantités limitées. Ces tissus imprimés sont uniques pour Bleu tango.

Mes tissus qui ne sont pas imprimés sont des jacquards qui viennent de Lyon selon des techniques héritières du savoir-faire des jacquards lyonnais historiques. La création et les prototypes se font en France. Le tissage des jacquards (sur demande, au mètre près) se fait en Italie sur métier jacquard.

Pour les boutons, je fais appelle à une entreprise française, à Bernaville, ultra créative, qui fabrique en France dans leur atelier et qui s’engage pour une production éco-responsable. Ils ont plusieurs labels, notamment pour la non utilisation de colorants nocifs et métaux lourds. Je les connais depuis mes études.

Pour les fournitures (zips et curseurs réversibles) je travaille avec une entreprise familiale près de Lyon qui me fournit mes précieux zips introuvables ailleurs. Ils sont faits en zamac,  produits en Chine.

BLEU_TANGO_2

Pourquoi as-tu choisi une fabrication européenne ?

J’ai choisi des tissus et une façon européenne parce que cela correspond à de bonnes conditions de travail : vérifiées et approuvées par mes soins. J’ai testé plusieurs autres ateliers parisiens et j’en ai été parfois très déçue, notamment par ceux qui ont des conditions de travail indignes même s’ils sont en France.

La fabrication européenne correspond aussi à une production plus proche, une empreinte carbone plus douce. Une collection Bleu Tango ce sont des allers-retour en camion : un pour le tissu imprimé en Italie, un pour les tissus Jacquards, deux ou trois pour la confection en Pologne, tout ça en camion UPS ou DHL, donc optimisé et globalisé, plus une livraison du Nord de la France à mon atelier parisien par Jérôme le livreur. Tout ça, c’est quantifiable, optimisable bien sûr, maitrisable surtout

Je créé des séries limitées. Ce qui est compliqué en dehors de l’Europe. J’ai choisi d’avoir une entreprise à échelle artisanale. Mon but n’est pas de me développer outre-mesure. Je ne veux pas changer de processus de production et de création. Donc nos ventes qui sont en croissance auront une limite : je préfère refuser des commandes un jour et poser une limite à mon chiffre d’affaires. Je préfère me concentrer sur la qualité, je l’améliore chaque saison, j’optimise, plutôt que sur la quantité : ce n’est pas mon métier, ni mes valeurs.

Les collections Bleu Tango sont disponible sur l’e-shop de la marque et en boutique 47 ter rue d’Orsel, 75018 Paris. Les autres points de vente sont disponibles ici.

Merci à Lou pour sa transparence, son honnêteté et son humanisme.

Crédits photo : Bleu Tango

 

POUDRE ORGANIC, DU BEAU ET DU BIO POUR NOS ENFANTS

POUDRE ORGANIC, DU BEAU ET DU BIO POUR NOS ENFANTS

Lorsqu’on devient parent, on est pris d’une envie effrénée de donner à ses enfants le meilleur. À leur contact, on devient des as de la purée maison, on reprend goût aux ballades dans la nature et on cherche à éloigner d’eux tous produits chimiques et nocifs. Ainsi, on privilégie les vêtements en matière bio, qui ne risqueront pas d’abîmer leur petite peau toute douce. C’est exactement ce qu’à chercher à faire Manon Frottier lorsqu’elle a créé sa marque Poudre Organic.

Maman de 3 ans vivant à Auxerre, Manon Frottier adore la matière des langes en coton, elle les collectionne et s’en sert pour emmailloter ses enfants, en faire des bavoirs,… Créative, elle décide de confectionner à partir d’un lange une petite blouse pour sa petite dernière Brune. Elle prend sa fille en photo et poste l’image sur Instagram. Très vite son nombre de followers explose alors qu’elle continue ses créations. L’idée de monter sa marque lui vient naturellement et en 2014, et après 7 ans passés à tenir une boutique multi-marques pour enfant, Manon Frottier saute le pas et fonde Poudre Organic.

POUDRE_ORGANIC_3

On craque pour l’univers romantico-rétro de Poudre Organic. Les collections sont soignées, dans de jolies couleurs d’épices. Manon Frottier dessine ses vêtements elle-même. Elle envoie ensuite ses croquis à un atelier de stylisme basé à Porto, qui les adapte en patronages. Du tissage à la teinture, en passant par la sérigraphie, toute la confection est réalisée au Portugal à partir de coton issu de l’agriculture biologique, certifié GOTS et Oeko-Tex.

En trois ans, Poudre Organic n’a cessé de grandir. La marque ne se contente plus que de commercialiser des vêtements en tissu lange. Dorénavant, Poudre Organic crée des vêtements en jean, en maille, une ligne de linge pour enfants, ainsi qu’une collection pour les mamans.  Au fur et à mesure que les enfants de Manon Frottier grandissent, la marque agrandit son offre et habille maintenant les enfants jusqu’au 12 ans.

POUDRE_ORGANIC_2

Poudre Organic est commercialisé sur son e-shop, chez Smallable et Centre Commercial. La marque est également présente dans une centaine de points de vente et s’exporte très bien, notamment dans les pays scandinaves, mais également aux Pays-Bas, Corée du sud, Australie et aux États-Unis.

Cette marque éthique éco-friendly est plutôt accessible. Les prix sont abordables : comptez 18€ pour un legging, 39€ le pyjama, la blouse dès 39€.

 

Crédits photo : Poudre Organic

HARMONY, ÉPURE INTEMPORELLE

HARMONY, ÉPURE INTEMPORELLE

À moins de travailler dans la mode, les générations de moins de 50 ans ne savent pas reconnaître la qualité d’un tissu. Habitués de la fast-fashion, nous n’avons pas appris à toucher et apprécier les produits de qualité. C’est du moins ce que je pensais avant de m’intéresser à la mode responsable. La semaine dernière, je suis rentrée dans la boutique Harmony. Je suivais la marque de près sur Instagram de façon virtuelle, mais je n’avais jamais vu les produits dans le monde réel. Révélation : quand un produit est fabriqué dans une matière noble, parfaitement coupé, il n’y a aucun doute. Cela se voit et cela se sent au touché. Les vêtements de la marque sont remarquables, j’ai effleuré chaque pièce de la collection avec un sentiment certain de satisfaction.

HARMONY_2

Harmony est une marque de prêt-à-porter fondée en 2014 par David Obadia. En parallèle de ses études entrepreneuriales à l’Université Paris Dauphine, le jeune homme âgé de 20 ans lance sa marque de streetwear BWGH. Fort du succès de la marque, il crée en 2014, un nouveau label, Harmony, qui propose un vestiaire mixte, épuré, qui brise les codes de la mode tendance. David Obadia revendique son appartenance à un courant anti-fashion. Il crée des vêtements dont les lignes sont simples mais dans les plus belles matières qui soient. L’idée est de porter des vêtements intemporels qui ne se démoderont pas.

Dans cette logique, on ne trouve pas d’imprimés chez Harmony. La marque se positionne sur des basiques unis, les carreaux et rayures sont les seuls motifs que l’on peut apercevoir. En revanche, les matières sont diverses : jersey, velours, cachemire, popeline, flanelle de laine,… La qualité des matériaux et les finitions impeccables des vêtements en font des produits d’exception.

HARMONY_3

David Obadia est convaincu que le luxe réside dans la traçabilité et la qualité d’un produit. Ainsi, Harmony sélectionne avec soin les meilleurs fournisseurs européens pour le choix des matières et la confection de ses collections. Pour ce faire, la marque travaille avec des façonniers spécialisés dans leur secteur, l’objectif étant de choisir les fabricants les plus compétents, quitte à multiplier les fournisseurs, mais en garantissant le meilleur savoir-faire pour chaque produit.

Harmony se situe sur une gamme luxueuse à des prix de moyenne gamme. Cela signifie que les collections sont plutôt abordables par rapport à la qualité des produits. Il faut compter environ 230€ un pantalon, la chemise dans les 170€, environ 280€ les jupes, 475€-695€ les manteaux.

Les collections sont en vente sur l’eshop de la marque, dans la boutique parisienne du Haut-Marais 1, rue Commines dans le 3ème, ou aux Galeries Lafayette Haussmann. 

 

Crédits photo : Harmony 

APACHES COLLECTIONS, LE CHARME D’ANTAN POUR NOS ENFANTS

APACHES COLLECTIONS, LE CHARME D’ANTAN POUR NOS ENFANTS

La mode responsable passe souvent par un savoir-faire artisanal. Si vous êtes parents, vous avez peut-être eu une mamie ou une tante qui a tricoté un pull pour votre bébé, ou des chaussons en laine. Le vêtement est alors chargé d’histoire et de tendresse. Apaches Collections est une jeune marque qui a à cœur de créer des vêtements d’enfants selon un savoir-faire artisanal. Ainsi, la petite structure propose des collections capsules en édition limitée pour les dressings des bébés et des enfants.

APACHES

L’aventure Apaches Collections commence par le biais d’un blog de Maman. Clémentine Deroubaix vient d’avoir sa fille, son « Automne » comme elle aime l’appeler, et souhaite le meilleur pour son bébé. Passionnée de couture, elle coud régulièrement des cadeaux pour ses proches. C’est donc naturellement qu’elle commence à créer des vêtements pour sa fille. Elle photographie ses créations et les poste sur son blog Le Bazar de Clem dès 2008. Son blog connait un vif succès et devient populaire auprès des mamans. Encouragée par ses proches et lectrices, Clémentine décide en 2015 de partir à l’assaut d’une nouvelle aventure : créer sa marque de vêtements pour enfants : Apaches Collections.

APACHES_2

L’esprit artisanal est très important pour Clémentine. Le savoir-faire et la qualité sont indispensable pour la maman (qui depuis sa fille, a eu trois garçons) et la nouvelle chef d’entreprise. Ainsi toutes les pièces Apaches Collections sont fabriquées en France. 

Les créations d’Apaches Collections sont composées d’intemporels délicats dans de belles matières. Pour cette rentrée, on trouve de jolies blouses rouilles, écrues ou à carreaux terriblement charmantes, mais également des blouses d’écoliers qui donneraient presque envie de retourner sur les bancs de l’écoles ! La marque rappelle les vêtements d’antan en utilisant des matières confortables qui s’adaptent facilement aux pitreries des enfants. Si en apparence ils peuvent sembler premiers de la classe, ils peuvent laisser libre court à leur espièglerie !

En terme de prix, pour une fabrication française de qualité, Apaches Collections est plutôt abordable. Les blouses sont à partir de 39€, soit deux fois moins chers que des marques comme Bonton (qui pour rappel ne fabrique pas en France !). Les collections de la marque sont à retrouver sur l’eshop.

 

Crédits photo : Apaches Collections