ZARA SYSTÈME

J’ai précédemment parlé des géants de l’industrie de la mode que je boycotte (relire l’article). Vous avez sans doute pu constater qu’il en manquait un : Zara. C’est la seule grande enseigne que je fréquente encore, surtout pour mes enfants.

Le cas Zara est un cas complexe et intéressant, car l’enseigne a mis sur pied un système industriel basé sur une chaîne d’approvisionnement courte et efficace. 

Inditex (maison-mère de la marque de Zara) aime communiquer sur la réussite de son modèle. En effet les équipes de design et de fabrication vont très vite : moins d’un mois ne s’écoule entre le moment où le vêtement est dessiné et celui où il se retrouve en magasin. Afin d’écourter les délais, la marque n’a aucun intérêt à produire loin des bureaux de création espagnols. La plupart des tissus sont achetés en Espagne puis envoyés pour la confection « à proximité ». À la différence de H&M, Inditex est d’abord un fabricant. Ainsi le site espagnol compte dix centres de confection pour les pièces complexes (pantalons, vestes, manteaux…). 49% des vêtements sont fabriqués en Espagne, au Portugal et au Maroc, notamment les pièces les plus « mode » selon la marque. 14 % en Turquie, Roumanie et Italie. La sous-traitance en Asie (Chine, Thaïlande, Inde, Bangladesh) représente 35 % de la fabrication principalement pour les grandes séries (tee-shirts, chemises basiques…). Les 2 % restants sont confectionnés en Amérique du Sud pour quelques collections locales.

Inditex déclare avoir instaurer un code de conduite très stricte pour ses usines et ses sous-traitants. Le respect de ce code de la part des collaborateurs d’Inditex devrait se concrétiser par l’apparition d’un QR Code présent sur les étiquettes qui permettra de retracer l’intégralité de la chaîne de production du produit, des matières premières à la mise en magasins.

Pour le moment, rien ne prouve que les conditions de travail des sous-traitants, notamment en Asie, soient bien respectée. C’est la raison pour laquelle, lorsque je me rends chez Zara, je continue d’étudier les étiquettes pour privilégier le made in Europe. En général, j’évite surtout les T-shirts, maillots de bain, et chaussures enfants qui pour la plupart sont made in Bangladesh. Je n’achète rien en ligne, car sur le site la provenance de fabrication n’est pas indiquée.

Enfin, sur de sujet de la pollution de l’industrie du textile, Greenpeace avait lancé en 2012 des recherches sur la présence de produits chimiques dans divers produits de grandes enseignes. L’ONG avait trouvé des colorants cancérigènes dans deux produits Zara. Depuis, la marque est plus attentive aux produits utilisés dans la fabrication des vêtements, elle a réalisé des progrès tangibles et peut être considérées comme une « Detox Leader »

Sources : Le Monde ; Capital  ; L’usine nouvelle ; Le journal de l’économie ; Natura science ; Notre-planète.info

NB : tous les articles en photo sont fabriqués au Portugal, Maroc et Turquie

Un commentaire sur “ZARA SYSTÈME

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s